lundi 22 octobre 2012

Le tourbillon de la vie

Je me laisse emporter par le rythme du quotidien, la répétition des petits gestes et rituels. C'est parfois confortable, parfois agaçant, souvent fatigant.

Et puis, sans crier gare, le temps s'arrête.  Au hasard d'une chanson diffusée à la radio, des paroles qui résonnent, les mains qui se crispent sur le volant et les yeux qui piquent...mais toujours ce temps qui fuit, respirer un grand coup, garer la voiture. Faire ce qui était prévu et reprendre le quotidien.
Le quotidien qui rassure, le quotidien qui s'impose parfois malgré vous, le quotidien qui enchante....aussi.

Comme ces 10 petites minutes de tranquillité avant de partir à l'école, où je les regarde, elles. Elles qu'il n'aura pas vu grandir. Elles qui connaissent de lui ses sourires sur les photos ou ce que je leur dis...il leur manque les souvenirs du coeur, juste...





Ce temps de feuilles mortes ne me réussit pas je crois :) Mais je retrouve vite le sourire avec les 2 petits soleils de la maison!:)

*******
Si vous n'êtes pas déjà au courant, ne ratez pas cette vente solidaire! Plein de choses magnifiques et une belle cause...parmi tant d'autres malheureusement.


Très belle semaine à vous toutes!

8 commentaires:

  1. Un billet fort émouvant ...
    Je pense bien à toi

    RépondreSupprimer
  2. Coucou. Le 22 oct... une date qui résonne chez nous aussi... alors je mets ton papa dans nos prières et toute votre jolie famille.
    Je t'embrasse fort et t'envoie des vagues de tendresses pour ces jours-ci.

    RépondreSupprimer
  3. Partager les blessures c'est les soigner encore un peu. Pensées….Emportées par le tourbillon de tes mignonnes pleine de vie !

    RépondreSupprimer
  4. Très émouvant et en même temps optimiste : les deux soleils sont là et vous semblez bien en entretenir la chaleur :-)
    s.

    RépondreSupprimer
  5. Votre texte est très touchant... Vous parlez joliment du temps qui passe et des gens qui nous manquent .

    RépondreSupprimer
  6. Même en ayant encore le mien, je comprends que cette chanson te donne les larmes aux yeux, je comprends aussi ce manque et tout ce que tu peux ressentir... heureusement que les bouclées compensent l'absence. Je suis sûre que de là-haut il veille sur vous. Je t'embrasse fort. Delphine

    RépondreSupprimer
  7. Oh oui, la vie est triste parfois!
    Bises et merci de ton petit mot chez moi...Mon energie mais surtout mon autonomie reviennent et cela fait du bien!

    RépondreSupprimer

Ce blog - petit bijou de la technologie - ne me permet pas de visualiser vos adresses email. Aussi, je vous réponds directement dans les commentaires ou sur votre blog si vous en avez un. Come back later!:)